Maternité

Ce petit garçon que je n’aurai pas

5 juin 2018

Les relations mère/fils et père/fille, ce mythe que je n’ai jamais trop compris. Je crois que les relations parents/enfants ne dépendent pas du sexe mais des personnes concernées. Nous avons tous notre histoire, notre passé et nous évoluons tous différemment. Je crois au fond de moi que je pourrai avoir une fille ou un garçon, je serai la même maman, j’aurai cette même complicité, ce même besoin d’être proche de mon enfant, cette même fusion. Mais voilà, je ne le saurai sûrement jamais… J’attends ma troisième fille.

Je me souviens qu’étant petite, je ne voulais pas de fille ! Je savais que je voudrai un enfant, mais surtout pas de fille. Je trouvais ça pénible, nul, je trouvais que ça pleurait tout le temps et qu’il serait plus simple d’avoir un garçon… Cette idée m’est restée très longtemps en tête, jusqu’au jour ou je suis tombée enceinte de mon premier enfant. J’espérais avoir une fille, allez savoir pourquoi… Je voulais cette relation fusionnelle, cette relation à elle et moi. Leiana est arrivée et nous l’avons construite, elle et moi, aussi belle et douce que je l’imaginais. Cette relation a évolué, et nous promet de belles heures quand arrivera l’adolescence… LOL

Quand je suis tombée enceinte de mon deuxième enfant, cette envie de garçon est revenue. Je voyais du bleu, des salopettes, des petites voitures, un caractère et une vision des choses différente. On m’a annoncé que j’allais avoir une petite fille et j’ai fait la gueule pendant deux jours… Cette « déception » n’a duré qu’un temps et je me suis vite imaginée avec deux filles. Quand Enora est arrivée sur moi avec sa petite bouille d’amour, quand nous l’avons présentée à sa grande soeur, rien ne pouvait être plus beau. Je ne me voyais pas autrement qu’avec deux filles.

La vie suivant son cours et ma vie personnelle ayant était quelque peu « modifiée »… J’attends mon troisième enfant, ma troisième fille, il va avoir son premier enfant. Cette fois, et encore plus qu’auparavant, je voulais un garçon. Un petit garçon, un petit dernier, un petit frère qui aurai complètement changé la donne, qui aurai facilité cette différence de papa. Alors l’annonce fût douloureuse pour moi…

J’ai mis quelques jours à l’accepter et à m’imaginer cette petite fille. J’y arrive maintenant et c’est pourquoi j’écris ces quelques lignes. Elle sera belle, elle sera douce, nous allons l’aimer si fort. Elles seront de parfaites grandes soeurs, il sera gaga. Je n’aurai pas ce petit garçon, mais j’aurai trois magnifiques perles <3

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply